La beauté mystérieuse des jardins japonais

astuces de professionnel
Des astuces de professionnel pour bien entretenir son jardin
septembre 7, 2015
jardins japonais

Issu de la culture japonaise, les jardins japonais réunissent deux éléments clés de cette culture asiatique. Il s’agit du zen et des éléments naturels. Des éléments que l’on retrouve dans les techniques d’aménagement mais aussi dans la conception. Ce qui leur donne toute leur beauté et qui les rend populaires.

Populaire au Japon, les jardins japonais sont un corollaire de la religion bouddhiste adoptée par le pays. On y retrouve ainsi toute l’imprégnation de cette religion basée sur le travail de soi. Conçu tel un tableau réduit de la nature, les jardins japonais sont établis sur trois principes qui les réunissent. On y retrouve ainsi la reproduction de la nature en miniature, le symbolisme et la capture des paysages. Un jardin japonais réuni ainsi invariablement ces trois différents principes. On trouve ainsi à chaque jardin japonais une inspiration assez identique qui rappelle ces trois principes. Un jardin japonais peut ainsi être composé de forêts, de montagnes ou encore de lacs. Il s’agit bien évidemment de paysages naturels miniaturisés. Toutefois, un certain symbolisme qui ajoute leur part de mystère est récurrent dans tous les jardins japonais. On trouve ainsi un gros rocher isolé qui représente le mont Shumisen ou le mont Horai. Un autre groupe de rocher représente le Bouddha et ses disciples. Le tout est ensuite monté d’une certaine manière à offrir une certaine perspective. Ce qui suggère alors un gain d’espace. Dans un jardin japonais, il existe des éléments toujours présents. Les rochers, l’eau sous toutes ses formes, le sable et le gravier, des éléments décoratifs comme par exemple des lanternes, des pagodes ou des statues, un salon de thé, une bordure et enfin des chemins de terre ou de gravier ou encore de pierres. On observe également la plupart du temps que certains de ses éléments peuvent être remplacés par des matériaux qui insistent alors sur la symbolique de tel ou tel élément. Quand on parle de jardin, il faut évidemment évoquer les plantes. Un jardin japonais contient ainsi des plantes emblématiques. Parmi les dix sortes de plantes les plus courantes, on trouve entre autres l’érable japonais, le pin ou encore l’ilexcrenata. On peut également faire appel au chêne, l’hêtre, le noisetier. Parmi les fleurs présentes on retrouve des espèces comme le magnolia, le rhododendron ou encore l’Andromède ou la spirée japonaise. Le tout reste bien évidemment de créer un certain équilibre lorsqu’on conçoit un jardin japonais.