Les erreurs à éviter lors de la construction d’une piscine

terrasse de jardin
5 idées pour ombrager une terrasse de jardin
janvier 26, 2021
Le jacuzzi
Pourquoi installer un jacuzzi chez soi ?
février 18, 2021
Construction d'une piscine

Qu’elle soit enterrée ou hors sol, la construction d’une piscine dans le jardin n’est ni complexe ni longue et peut être achevée en quelques jours. Il est évident que les délais et les prix varient en fonction des matériaux choisis et du type de piscine. Avant de commencer à feuilleter des volumes de manuels et de faire venir des dizaines d’entrepreneurs pour vous donner un devis pour la construction de votre piscine, découvrez les erreurs à ne pas commettre lors de la construction de votre piscine.

Construction de piscine : 3 erreurs à ne pas commettre

1. Ne pas lire le contrat de construction

Assurez-vous de bien comprendre dans quoi vous vous engagez. Il est très difficile d’annuler un contrat après le délai de rétractation obligatoire. Le contrat doit vous protéger, vous et l’entrepreneur, notamment par le biais de l’assurance dommage ouvrage qui est une garantie décennale qui couvre les dommages éventuels et vous rassure par rapport à la solidité de l’ouvrage. La conception de la plomberie, les débits, les dimensions des tuyaux, les caractéristiques des pompes et des filtres, les mécanismes de gestion des produits chimiques et d’autres facteurs seront déterminants dans la capacité de garder votre piscine propre et assainie. Faites donc attention à la qualité des accessoires et des matériaux choisis par le constructeur.

2. Ne pas poser de questions

Ne supposez pas que chaque constructeur vous donnera des instructions sur la construction d’une piscine ou sera en mesure de vous en donner. Plus vous en savez sur le processus et les techniques de construction d’une piscine, plus votre projet aura de chances d’être couronné de réussite. Faites vos propres recherches et n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos connaissances qui ont déjà une piscine de jardin chez eux. Vos ressources sont infinies, alors utilisez-les !

3. Paralysie par l’analyse

C’est le cas lorsque quelqu’un reçoit 10 à 15 estimations ou plus pour la construction d’une piscine et qu’il ne peut pas prendre de décision parce qu’il est devenu si confus. Faites vos vérifications préalables et obtenez trois ou quatre estimations de sociétés réputées.

Quel type de piscine choisir ?

Piscine hors-sol

Si votre jardin est petit, l’option à envisager est la piscine hors sol qui est facile à installer et très économique. Ces piscines ont généralement une profondeur de 120 ou 150 cm et se présentent sous différentes formes, de la ronde classique à l’octogonale. Les piscines hors sol sont obtenues avec une feuille de PVC qui résiste aux produits chimiques et aux rayons ultraviolets, et qui est soutenue par une structure de support en acier. L’alternative est une piscine en bois ou en acier, plus chère mais aussi plus durable.

Pour le nettoyage et l’entretien des piscines hors sol, n’oubliez pas de toujours régler le niveau de l’eau car elle a tendance à se perdre lors de l’utilisation et de l’évaporation. Il est bon que le niveau ne descende jamais en dessous de l’écumoire, sinon vous risquez de compromettre le processus de recirculation. Pour garder l’eau propre, mettez en marche la pompe de recirculation de la piscine au moins une heure avant de l’utiliser. Vérifiez le filtre une fois par semaine et lavez-le sous l’eau courante s’il est sale.

Piscine enterrée

Avec les piscines enterrées, c’est une autre histoire. Il n’y a pas de limites à la profondeur et à la forme de la piscine, qui peut aller du rectangulaire classique aux formes extravagantes et particulières. Certaines piscines enterrées sont mises sur le marché avec un kit permettant de les construire soi-même, mais cette option n’est pas recommandée sauf si vous n’avez pas les compétences techniques requises par une opération de ce type. Il vaut donc mieux s’en remettre à des entreprises professionnelles.

La construction d’une piscine enterrée est évidemment plus longue et plus complexe que celle d’une piscine hors sol. Il faut d’abord choisir une zone du jardin très exposée au soleil et avec peu d’arbres autour. Le sol doit être compact et non la terre végétale. La zone choisie doit être délimitée par un ruban et des piquets, en tenant compte non seulement de la surface de la piscine, mais aussi de ses dimensions extérieures (il faut donc prévoir un espace supérieur à environ 50 cm de la piscine, de chaque côté, et plus profond que 10 cm).

Une fois que cela est fait, le creusement peut commencer et vous devez vous assurer que vous avez de l’espace pour les écumoires avec un point plus profond au milieu pour les différents tuyaux et pour l’évacuation des eaux de pluie. Le fond du trou doit ensuite être recouvert de sable, qui doit être bien nivelé. Un fond en béton est maintenant créé, avec une pente presque imperceptible et pourtant utile pour drainer l’eau par la force de gravité. À l’aide d’une grue, la piscine est placée au centre de l’excavation et toutes les pièces métalliques et les tuyaux sont placés et reliés. Ensuite, les supports en béton sont fabriqués pour être placés dans le périmètre éternel de la piscine et le vide restant est comblé en utilisant la terre laissée après l’excavation.

Les travaux se terminent par la pose d’un revêtement en PVC spécialement traité pour résister aux rayons UV, et par la création d’une bordure antidérapante autour de la piscine, d’une largeur d’au moins un mètre. C’est à ce stade que, si vous le souhaitez et si vous le voulez, les tuiles sont également posées. Bien entendu, la piscine creusée doit également être nettoyée régulièrement afin de l’entretenir parfaitement dans le temps. Le fabricant vous fournit toujours un manuel avec toutes les opérations de maintenance.