Norme électrique nfc 15-100 : guide pratique

matelas
Matelas à ressorts ou matelas en mousse : que choisir ?
février 19, 2021
Norme électrique nfc 15-100
Créée en 1956, cette nouvelle norme électrique a pour objet de réglementer les installations électriques en imposant des standards. Cela permet de garantir la protection des personnes, mais également des biens. La norme électrique 2020 augmente aussi le confort de l’habitation. Elle a été mise à jour en novembre 2015. L’amendement 5 a à la fois simplifié les réglementations en vigueur, mais les a également adaptées aux nouvelles installations. En effet, cette norme électrique maison est évolutive, c’est pourquoi elle s’adapte aux évolutions technologiques. Désormais, les certifications sont basées sur les normes européennes. Elles sont séparées en plusieurs catégories. Il existe un volet spécialement dédié à la norme tableau électrique, afin d’apporter entre autre des précisions sur son emplacement et sa position.

La norme tableau électrique

La norme impose d’installer le tableau électrique à une hauteur comprise entre 0,9 m et 1,8 m du sol. Ce dernier est installé dans ce que l’on appelle la gaine technique du logement (GTL), comprenant aussi le coffret de communication et le disjoncteur d’abonné. Elle doit être située dans l’espace technique du logement (ETEL), qui est une zone destinée à la recevoir. La norme exige que cet espace ait une largeur de 10 cm en plus de celle de la gaine technique. L’installation doit s’étendre du sol au plafond afin d’occuper toute la hauteur de la pièce. L’espace nécessaire pour installer la gaine technique est de 60 cm de largeur pour 25 cm de profondeur. Pour faciliter tout type d’interventions, il est préférable de placer cette installation dans une entrée. Aussi, il est nécessaire de laisser 70 cm de libre en face de cette dernière pour pouvoir y accéder facilement. Enfin, il faut laisser au minimum 10 cm d’écart entre la gaine technique et une installation de gaz, 60 cm sont requis avec un point d’eau et 40 cm pour une source de chaleur. Pour finir, la norme prévoit de laisser des espaces libres sur un tableau électrique. Cela permet de rajouter des modules ultérieurement. Dans un logement individuel, cela doit représenter 20% alors que pour un logement collectif, il s’agit de 6 modules.

La norme et les différentes pièces d’une habitation

La norme électrique chambre indique qu’au moins 3 prises de courant 16 A 2P+T doivent être installées dans la pièce. Ces dernières doivent être placées à 5 cm au moins de la hauteur du sol. La norme électrique cuisine est particulièrement stricte dans cette pièce. Pour cela, elle prévoit l’installation d’au moins 6 prises électriques, dont 4 dédiés au plan de travail. Un circuit spécial pour la cuisinière doit lui aussi être installé. Il peut s’agir une prise de courant 32 A mono. Les prises doivent être installées à une hauteur comprise entre 5 cm et 1,3 m. Pour une cuisine en dessous de 4 m², 3 prises peuvent suffire. Aussi, il faut prévoir au minium un point d’éclairage au plafond. La norme électrique salle de bain n’exige plus de volume 3 entourant le volume 2 depuis l’amendement 5. Le volume 0 représente la douche ou la baignoire, il est recommandé de ne pas y installer de prises ni d’interrupteurs. Le volume 1 est la zone dans laquelle l’eau peut être projetée, à 60 cm se trouve le volume 2 qui correspond à un espace de sécurité autour de receveur. Ces deux espaces peuvent recevoir des équipements disposant d’une protection adéquate.