5 conseils pour réussir l’hivernage de sa piscine

Les équipements de sécurité obligatoires pour un établissement recevant du public
novembre 11, 2021
hivernage de sa piscine

Pour éviter le gel de votre eau pendant l’hiver et empêcher la prolifération des bactéries ou microbes, il est recommandé de bien préparer l’hivernage. Vous pouvez le faire en prévoyant une protection du bassin et plusieurs équipements comme la canalisation, la pompe ou les skimmers. Vous souhaitez mettre en place un hivernage passif ou actif et vous ignorez comment le faire ? Découvrez dans ce guide, cinq conseils pour y arriver.

Investir dans une couverture

Si votre piscine est située dans un espace extérieur, il est conseillé de faire l’achat d’une couverture de piscine. C’est la solution adaptée pour protéger le bassin contre les débris de végétaux et maintenir votre eau propre. Vous devez bien choisir votre abri de piscine et pour cela, il est important de prendre en compte :

  • les dimensions,
  • la facilité d’installation et de manipulation,
  • la fiabilité,
  • le matériau de fabrication.

Les fabricants rivalisent d’imagination pour créer des protections qui sont à la pointe de la technologie. Investissez donc dans des couvertures électroniques pliantes qui sont généralement munies de télécommandes. Ces modèles limitent aussi le risque d’accident surtout si vous avez des enfants en bas-âge.

Eviter de vider entièrement la piscine

Après l’acquisition de la bâche de piscine, vous devez préparer les bassins d’eau pour passer l’hiver. Que vous ayez opté pour un hivernage total ou non, ne videz pas entièrement l’eau de la piscine. Faites-la plutôt baisser d’une hauteur de 10 cm en dessous des buses de refoulement. En effet, avec la chute de la température, un bassin complètement sec met à nu les équipements. Ceux-ci peuvent être déformés ou fissurés et les canalisations peuvent arrêter de fonctionner. Ce sont des dépenses supplémentaires qui pourraient s’ajouter à votre budget quand viendra le beau temps.

Hiverner au bon moment

Tant que vous jouissez encore des derniers rayons du soleil de l’automne, vous n’êtes pas tenu de protéger votre piscine. Retenez que le seul facteur déclencheur est la chute de la température. Celle-ci doit être inférieure à 12 ou 15°C au maximum avant que vous n’y apposiez une bâche de piscine. En effet, l’eau de piscine doit être assez froide pour stopper d’éventuelles proliférations des microorganismes comme les algues ou les bactéries. Autrement, votre bassin pourrait présenter une eau verdâtre lors du printemps. Vous n’avez pas l’outil pour mesurer la température ? Attendez alors les premières gelées pour passer à l’hivernage.

Comment procéder au nettoyage de la piscine dans les meilleures conditions ?

La maintenance du bassin permet la préservation de l’eau de la piscine. Elle se fait en fonction du type d’hivernage que vous désiriez réaliser.

Comment se fait l’hivernage passif ?

C’est le procédé qui permet de couper entièrement le système de filtration et le garder le bassin inactif tout l’hiver. Pour faire le nettoyage dans ce cas, il faut utiliser une épuisette et un robot d’entretien afin de débarrasser l’eau des différents débris. Réalisez un traitement par ajustement de pH à cette dernière puis enclenchez le filtrage en continu pendant 24 h. Une fois que le niveau de d’eau a baissé de 10 cm, vidangez le circuit de filtration afin d’éviter le gel de votre eau. Vous pouvez également utiliser un algicide pour empêcher la formation des algues.

Comment réaliser un hivernage actif ?

Le deuxième procédé d’hivernage consiste à laisser tourner le système de filtration à un rythme faible. Vous devez nettoyer le fond, la surface ainsi que les parois de la piscine. L’étape suivante consiste juste à programmer la filtration puis à procéder à une décontamination régulière. Il s’agit d’utiliser des désinfectants ou de brasser l’eau afin d’éviter la stagnation. Pour l’étape du nettoyage, ici, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Ce dernier saura respecter les dosages des différents produits d’entretien pour éviter de rendre l’eau inutilisable.

Faire l’achat de produits d’hivernage

Dans certaines régions, la période hivernale est rude et cela peut avoir plusieurs répercussions sur un bassin d’eau. Il faut non seulement éviter le développement des microorganismes, mais aussi bien entretenir le matériel. En ligne ou en boutique, vous pouvez faire la commande des produits tels que :

  • les bouchons d’hivernage dont vous devez équiper les buses pour éviter le gel de l’eau dans les tuyaux ;
  • un gizzmo pour protéger les skimmers ;
  • les flotteurs d’hivernage : placés en surface, ils repoussent la formation de la glace et protègent aussi les parois du bassin ;
  • le chlore, le sel ou le brome pour désinfecter la piscine ;
  • un détartrant filtre pour maintenir la couleur de l’eau.

Avec ces différentes solutions, vous pouvez profiter pleinement de votre piscine lorsque l’hiver sera passé. Il est par ailleurs nécessaire de vérifier de temps à autre l’état de l’eau de la piscine. Le pH peut devenir très bas au fil de la saison et vous devez être prêt à tout moment pour rectifier le taux. Pour l’augmenter, utilisez du carbonate de soude et pour le faire baisser, l’acide sulfurique ou chlorhydrique peuvent être des solutions efficaces. Aussi, il est important de respecter strictement la posologie dans toutes vos opérations. L’utilisation d’une pompe doseuse est de mise. Peu importe si votre piscine soit chauffée ou non, ces différents conseils sont importants car face à une importante chute de température, le chauffage pourrait alors s’avérer inefficace.