Les étapes pour nettoyer sa piscine manuellement

Quelles sont les zones stratégiques à éclairer à l’extérieur de sa maison?
juillet 10, 2020
Traiter sa piscine au brome : mode d’emploi
juillet 10, 2020

Qu’il s’agisse d’une piscine hors-sol ou enterrée, pour garantir la pureté et la limpidité de l’eau du bassin, il est très important de réaliser un nettoyage d’une manière régulière. Cependant, enlever les débris manuellement avec un balai de surface n’est pas suffisant, il faudrait respecter certaines règles. Quelles sont les étapes à suivre ?

Entretien des piscines : est-ce obligatoire ?

Avoir une piscine dans son jardin est une aubaine. Néanmoins, même pour un usage privé, l’entretien est obligatoire pour avoir une eau saine et limpide. En effet, l’eau peut être polluée par les utilisateurs et les éléments extérieurs tels que les débris des végétaux. Et un mauvais entretien peut causer des problèmes plus ou moins graves sur le long terme.

Il existe plusieurs éléments qui doivent vous alerter, ils vous indiqueront que votre piscine a besoin d’un nettoyage. Lorsque le taux de pH ne se situe pas entre 7,2 et 7,6, vous devez penser à utiliser un correcteur de pH pour le réajuster. Si des algues apparaissent ou si l’eau devient verte, un traitement avec un chlore-choc est fortement recommandé pour y remédier. Et si vous ressentez une odeur de chlore ou si la peau est irritée ou tiraillée après la baignade, cela indique que le taux de chlore est faible. La réalisation d’une chloration-choc vous permettra de corriger ce problème. Enfin, si l’acide ISO est élevé, vous avez mis trop de produits dans votre bassin, l’idéal, c’est de vider une partie de l’eau et d’en rajouter. En somme, l’entretien de l’eau d’une piscine est une étape obligatoire toute l’année, en particulier pendant l’été quand elle est utilisée régulièrement.

Quels sont les contrôles à faire ?

Le contrôle du pH de l’eau est une étape incontournable et doit être effectué quotidiennement à l’aide d’une bandelette spécifique. Il mesure l’acidité de l’eau. L’eau est dite acide si le pH est compris entre 0 et 6 et basique entre 8 et 14. L’objectif est d’avoir un taux aux alentours de 7, dans ce cas-là, on dit que l’eau est neutre. Si tel n’est pas le cas, elle change de couleur, l’acidité peut d’ailleurs favoriser l’apparition des algues et le développement de calcaire, ce qui peut causer une détérioration précoce du matériel, notamment le revêtement et le système de filtration de la piscine. Ainsi, tous les jours, vous devez vérifier le niveau du pH de l’eau de votre bassin. Ajoutez un pH+ si l’eau est trop acide, ou un pH- si elle est trop basique.

Le chlore est un produit stérilisant et oxydant dont l’usage est très courant dans une piscine. Il est bon marché et convient parfaitement aux petits budgets. Il sert principalement à désinfecter la piscine (tuer les parasites microscopiques, les champignons et autres bactéries) et existe en différentes formes : liquide, granulés, pastilles… Nonobstant, pensez à examiner le taux tous les jours pour garantir la qualité de l’eau. En fait, avec un niveau bas, la piscine n’est pas totalement désinfectée et vous pouvez attraper des maladies. Par contre, si le taux dépasse le seuil normal, l’eau risque d’irriter la peau des baigneurs. Il faut noter que le taux normal se trouve entre 1,5 et 2 mg/l. En cas d’anomalie, vous devez ajouter un chlore-choc.

Attention ! L’électrolyse du sel et le brome sont également de bonnes alternatives au chlore. Mais l’utilisation est plus délicate puisqu’ils sont plus sensibles au changement de pH.

Comment nettoyer le fond de la piscine ?

Les produits désinfectants assurent une eau limpide, mais ne nettoient pas le fond du bassin et les parois. Il est très important de prendre soin du système de filtration qui renvoie à la surface les impuretés dans la piscine afin d’éviter la formation des algues et moisissures. Ce dispositif traite seulement les détritus visibles. Il faudrait donc enlever les particules polluantes sur l’eau telles que les feuilles des arbres. Pour cela, munissez-vous d’une épuisette de fond et de balai de surface et attrapez tout ce que vous voyez. Le balai de piscine est une bonne alternative si vous n’avez pas d’aspirateur ou de robot de piscine. Une brosse reliée à un manche télescopique vous permettra également d’atteindre le fond du bassin. Mais il faudrait le relier par un tuyau flottant au système de filtration. Le choix de la forme de la tête va dépendre de la configuration de votre piscine afin que le balai puisse atteindre même les coins difficiles d’accès. Lorsque les débris s’y sont décollés, ils seront évacués directement via le système de filtration. En revanche, pour les débris de taille importante et les graviers, ramassez-les avec l’épuisette afin de ne pas endommager le système de filtration. Pour éviter de remonter les saletés à la surface, évitez le va-et-vient, procédez plutôt à un nettoyage régulier. Des taches peuvent aussi s’incruster sur les parois et le fond du bassin. Pour faciliter le nettoyage, ajoutez un floculant afin d’agglomérer les dépôts retenus par le système de filtration. Pensez également à vider le panier de skimmers aussi souvent que possible. Il faut noter que vous devez respecter le temps de filtration, variant entre 8 à 12 heures.

Comment préserver la qualité de l’eau du bassin ?

La vérification du volume de l’eau de la piscine doit être réalisée au moins toutes les semaines. Il est recommandé de garder un niveau équivalent à ¾ du Skimmer, car s’il est trop bas, cela peut causer une surchauffe de la pompe. De même, lorsque vous n’utilisez pas votre piscine, protégez-la à l’aide d’une couverture ou d’un abri de piscine. Ces équipements vous permettront de limiter les opérations d’entretien, car en plus de préserver la qualité et la température de l’eau, ils limitent l’accès au bassin. De plus, le besoin en produits chimiques sera réduit, vous ferez ainsi de belles économies. Sur le marché, vous avez plusieurs options : un abri télescopique, amovible, plat ou coulissant.

Il est aussi important de nettoyer la ligne d’eau. Une éponge, une gomme ou un gel spécial ont été spécialement conçus pour lui donner un coup de neuf. Cette action permet de préserver l’état du liner. Veillez cependant à sélectionner un équipement adapté. Item, nettoyez tous les matériels de filtration (avant et après usage) pour optimiser leur efficacité et leur durée de vie, notamment la pompe, le filtre et les skimmers. Pour ce faire, coupez l’alimentation de la pompe et placez la vanne sur « contre-lavage » ou « backwash » pour expulser de la cuve du filtre toutes les salissures. À la fin du nettoyage, testez l’eau avec une bandelette neuve.

Quelle solution pour éviter le nettoyage manuel ?

Certes, l’entretien de la piscine est assez contraignant. Le recours à un professionnel peut alléger vos tâches, mais cette solution est assez onéreuse. Vous en trouverez facilement sur internet. Pour dénicher la meilleure offre, faites jouer la concurrence. Toutefois si vous voulez vous passer d’une aide extérieure, investissez dans l’achat d’un balai aspirateur robot. Il s’agit d’un appareil qui a été fabriqué pour nettoyer les parois et le fond du bassin, ainsi que la ligne d’eau. Sur le commerce, vous découvrirez des modèles de toutes les sortes. Les plus sophistiqués ne requièrent aucune intervention, il suffit de les programmer. Doté de plusieurs brosses et même d’un système de filtration, le robot de piscine se déplace de manière aléatoire ou programmée. Le robot de piscine hydraulique est le plus accessible, mais le robot automatique assure une autonomie complète. Attention ! Ces dispositifs ne vous dispensent pas d’un entretien manuel de temps en temps.